mercredi 5 décembre 2012

Sushi Invasion

L'autre soir, j'étais tranquilos en train de feuilleter mes fascicules de livraison à domicile et comme j'étais totalement affamée, j'en ai sélectionné trois que j'ai classés par ordre de préférence et de consistance.

Je commence donc par appeler Jonaki, mon petit indien pas cher qui sert des portions de ouf dans un délai imbattable. Le doigt sur la ligne "garlic nân", je compose le numéro et un accent étrangement non-indien décroche.

"Allô, bonsoir c'est pour une commande en livraison s'il vous plaît"
"Vous tertez le retaurant indien?"
"Oui"
"Te tui tédolée mais le restaurant indien a plus. C'est restaurant taponais. Vous voulez commander tuti?
"Non". 

J'ai raccroché, non sans avoir versé une larme pour mon adorable petit indien. Forcément avec des portions pour quatre à 8,50 € livrés dans des superbes sachets en tissu, ça pouvait pas durer.

Désespérée j'ai envoyé un texto à frangine qui a essayé de me rassurer en me disant "ils ont sûrement ouvert plus grand ailleurs".

Snif.

Deuxième fascicule sur ma liste : le Village de Jade et ses délicieuses soupes thaï aux crevettes over-consistantes. Je compose le numéro et commence à lister toute ma commande, jusqu’à ce que mon interlocutrice me mettre un STOP hyper brutal.

"Té le menu du Village de Dade madame, ici té Toto Tuti maintenant"

J'ai vite googlisé Toto Sushi pour voir leur menu. Décevant. Rien à voir avec ma soupe thaï et mon bobun. Je raccroche.

Troisième chance : Kiwi Zen. Super reuche mais divinement bon et en plus, ils font aussi des soupes thaï. Je compose, on décroche, on me laisse dicter ma bouffe et au moment où je caressais enfin l'espoir de pouvoir me nourrir, BIM dans ma face baveuse :

"Te tuis tédolée, mais Kiwi Den a déménadé"

Kiwi Den a déménadé

Kiwi Den a déménadé

Kiwi Den a déménadé

Cette phrase résonne encore dans ma tête aujourd'hui, en souvenir de cette soirée où mes illusions se sont effacées pour toujours, où j'ai déchiré 3 fascicules préférés et où j'ai préféré manger des nouilles au beurre plutôt que de commander des sushis.

Je boycotte les sushis jusqu'à l'apocalypse. Si je survis, on verra.

16 commentaires:

  1. On sent le post écrit à 4 mains avec Michel Leeb. Les imitations sont saisissantes de vérité, on s'y croirait. Mais ça ne vaut pas les "merci pou attende" de notre boulangeuse chinoise quand on commande un américain à côté du taf. Oui, la rue de Saussure, c'est un peu le tour du monde des saveurs. Ou la cour des miracles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta boulangère fait aussi des sushis maintenant. Garanti.

      Supprimer
    2. haha, très bon ! Tampon approval !!

      Supprimer
  2. Ton post me fait penser à un film de science fiction qui évoquerait la vie sur une autre planète.

    Rien que d'avoir le CHOIX de TROIS livreurs de bouffe à domicile, c'est... incroyable.

    Chez moi, le seul truc qui livre, c'est.... bah rien. Vive la campagne.

    RépondreSupprimer
  3. Dans mon bled (6500 habitants) ya un sushi. Je déteste les sushi. Mon épicière vietnamienne adorée aussi.
    Mais elle a des crêpes vietnamiennes à mourir de bonheur. Même ma belle-mère. C'est dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai commandé chinois hier soir. boycottage still in progress.

      Supprimer
  4. Rho la loose pour l'indien... Je compatis ...
    et j'ai envie d'une soupe thaï... c'est bête ...;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. laiiiiisse toi tenteeer... par le froid qui court, une bonne petite soupe aux crevettes dans un plaid mmmmmm

      Supprimer
  5. Immense RESPECT pour ta transcription de l'accent japonais. Violent LOL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merti merti! laitez-moi vou doffrir an attortiment de tatimi, t'es cadeau!

      Supprimer
  6. Bien vu, dis donc il n'y aurait pas baleine sous caillou nan ? , 3 tel qui donnent chez la même personne, il y a eu OPA sur le sushi ?

    En bas de chez moi, il y a longtemps eu d'écrit sur un papier, coller sur une porte "Frapper vous la porte avant entrer" et plein d'odeurs exotiques qui s'échappaient des interstices. mini cuisine pour le vietnamien d'à coté, excellent au demeurant.

    Suis toujours étonnée par le nombre de restau asiatiques au m² carré à Paris, New-york,et pas que, installés maintenant depuis près de 10 ans. Bah Rue Saussure, à part OITS où j'ai bossé y avait rien !! Alors Saussure vernie maintenant.
    V.

    RépondreSupprimer
  7. Alors Jeanne, on s'ennuie sans toi...!! A quand de nouvelles tribulations drôlatiquement en verve ?

    RépondreSupprimer
  8. c'est ou la rue chaussure ?

    RépondreSupprimer